Sépulture S138 dans Marche ancien cimetière - Chaussée de l'Ourthe




- Parcelle entourée d'un muret en pierre.
- Stèle au fond.
- Plaque laiton , ancien combattant
- Plaque verre noir Ancien combattant
- Plaque SRA
Plaque sur stèle

En sa séance du 22 décembre 1944, le Conseil communal de la ville de Marche-en-Famenne a accordé à Monsieur Joseph COEURDEROY-DOCQUIER, né à Marche-en-Famenne le 17 octobre 1893, y domicilié, forgeron, une concession de sept mètres carrés 50 décimètres carrés de terrain soit 2,50m de façade sur 3m de largeur, pour servir de sépulture à lui-même et aux membres de sa famille.
A charge par l'impétrant de verser dans la caisse communale:
a) pour prix de la concession à raison de 50 Frs le mètre carré, la somme de 375 Francs
b) pour raccordement au drain à raison de 10 Frs par mètre de façade, la somme de 25 Francs
c) pour donation à la Commission d'assistance publique 100 Francs
d) pour mesurage et inscription aux plans 25 Francs
Soit au total une somme de 525 Francs

Coeurderoy Joseph Antoine époux de Docquier Hortense Léontine.
Joseph Coeurderoy né à marche le 15/11/1920 Soldat au 7ème régiment des Chasseurs Ardennais (CRI = Centre Renfort d'Instruction), rentré au pays après la capitulation française. Successivement distributeur de journaux clandestins, membre actif du service de renseignement et d'action "Clarence", sous-officier à l'Armée Secrète, il recherche toujours coups durs et missions dangereuses déclarant un jour à un de ses compagnons : "la seule chose dont j'ai peur, c'est d'avoir peur".
Servant d'éclaireur aux Américains, dès la libération, il est tué par une rafale de mitrailleuse à Noiseux le 9 septembre 1944.
Il sera, le 26 février 1945 cité par le général Pire à l'ordre du jour de l'Armée Secrète.
Source: Athénée Royal de Marche-en-Famenne, 1850-1950, Livre d'Or, édité à l'occasion du centième anniversaire de la loi organique de l'Enseignement Moyen (1er juin 1850) et du centième anniversaire de l'érection de notre établissement en école Moyenne de l'Etat, juillet 1950.

Remacle COEURDEROY est décédé à Zuydcoote (Nord de la France) le 30/05/1940 suite à des blessures de guerre. Il y a été enterré et son corps a été rapatrié à Marche après la guerre. Il était sous-lieutenant au 3ème Régiment des Chasseurs Ardennais. Il a été blessé le 18/05/1940. Il y a une stèle dans le cimetière à Zuydcoote.

Paul Gilles Léonard époux de Joséphine Coeurderoy.
Coeurderoy Joséphine était également résistante armée.


Type(s) de sépulture
Autre type ?
Matériaux Petit-granit (Pierre bleu)
Autre matériaux ?
Aspect visuel Bon
Aspect légal
Sépulture Intérêt Historique Locale Historique
Architectural
Fonction sociale Ancien combattant 1940/1945
Aucune inscription sociale Non défini
Inhumation avant 1945 ?
Combattant 14-18 Non
Combattant 40-45

Symbole

Epitaphe

- COEURDEROY _ DOCQUIER
- A nos enfants chéris.
- A notre frère regretté.
- 2 Fois: un combattant de la grande guerre 1940/1945 , passant souviens toi. FNC
- Les combattants prisonniers et résistants, à leur camarade décédé.
- Anciens combattant,

Liste des défunts reposant dans cette sépulture


Nom Né le Décédé le
Coeurderoy Louis Albert Remacle 23/07/1916 20/09/1916
Coeurderoy Joseph 15/11/1920 09/09/1944
Coeurderoy Joseph Antoine 17/10/1893 05/07/1969
Coeurderoy Joséphine 4/1/1929 13/12/2011
Coeurderoy Remacle Joseph 30/10/1917 30/5/1940
Docquier Hortense Léontine 15/08/1895
Léonard Paul Gilles 10/05/1930 15/04/2017

Ajouter un commentaire

Si vous pensez pouvoir nous aider à compléter la fiche, n'hésitez pas à remplir le formulaire ci dessous

Filtre anti-spam


Sélectionnez l'image représentant un chat